Sélectionner une page

Albiance : Le nettoyage industriel, une profession indispensable

Comment bien nettoyer un sol ?

Il existe de nombreuses techniques pour nettoyer le sol. La plupart des entreprises de nettoyage utilisent la technique du balayage humide à l’aide de deux seaux. Simple, rapide et économique, elle permet de faire briller les sols des locaux professionnels en un temps...

lire plus

Le nettoyage industriel définit le nettoyage de locaux à usage professionnel. Il concerne différents lieux, des locaux où sont exercés des métiers relevant du domaine tertiaire comme les bureaux et les administrations, les lieux publics, les centres commerciaux, les magasins, les administrations. Mais également des usines et des laboratoires lorsqu’ils sont des lieux de production et de transformation. Albiance est une SAS située à Nice. Elle est spécialisée dans le nettoyage des bâtiments et nettoyage industriel et nous explique plus en détail en quoi cela consiste.

Le service de nettoyage industriel dans un site de production

Les opérateurs de nettoyage sur les sites de production sont les plus qualifiés. Pour des raisons de sécurité, ils doivent redoubler d’attention car cela engage la sécurité de nombreuses personnes. Ils doivent respecter un protocole précis, et plus particulièrement dans l’industrie agroalimentaire. La plupart des entreprises ont une équipe de propreté dédiée ou font appel à des prestataires.
Les entreprises concernées peuvent être des boulangeries, des boucheries, des charcuteries industrielles.

Le nettoyage dans l’industrie agroalimentaire est soumis à une législation très stricte pour assurer la sécurité de la population. Ce sont les lois HACCP pour Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise, BRC pour consortium des distributeurs britanniques. La certification IFS permet de garantir des produits sains au consommateur, la sécurité des aliments pour la distribution et respecter les règles d’hygiène communautaire.

Albiance explique que les personnes qui travaillent dans le secteur du nettoyage industriel dans l’industrie agroalimentaire sont formées de manière spécifique au dosage et au mélange des produits désinfectants qui peuvent être dangereux. Les agents travaillent en étroite collaboration avec les services QHSE, qualité, hygiène, sécurité, environnement de l’entreprise où ils interviennent.

Il faut impérativement définir un plan de nettoyage :

  • Répertorier toutes les surfaces à nettoyer, les sols, les murs, les portes, les siphons, les petits ustensiles, les poubelles, les vêtements, les machines de production, les plans de travail, les tables, les tiroirs, les structures en inox, les chariots et les sanitaires.
  • Identifier les noms des produits et la manière dont ils s’utilisent
  • A quelle fréquence les surfaces doivent être nettoyées
  • Mettre en place la procédure de nettoyage

Quelles sont les procédures de nettoyage dans une entreprise alimentaire ?

Il existe différentes étapes à respecter :

  • Ranger les locaux, procéder à la suppression des matières organiques et traiter les déchets
  • Nettoyer les surfaces sales en les grattant
  • Nettoyer avec des détergents et des canons à mousse
  • Procéder à la désinfection pour éliminer les microbes
  • Rincer à l’eau pour ne pas laisser de trace de produits nettoyants
  • Sécher les surfaces pour enlever les traces de produits chimiques

Le nettoyage industriel dans les lieux publics

Les centres commerciaux et les magasins sont nettoyés avec des machines industrielles.

La monobrosse THV pour très haute vitesse et la monobrosse thermoplastique sont les plus souvent utilisées car elles sont adaptées aux sols plastiques. Il existe une différence entre les lieux qui stockent des denrées alimentaires et les autres magasins. Les produits utilisés sont fongicides et bactéricides.

Le nettoyage industriel dans le secteur tertiaire

Albiance rappelle que l’agent de nettoyage industriel adaptera son intervention en fonction des critères du lieu. Certains locaux sont soumis à une réglementation différente, il doit également s’adapter à des surfaces de différentes matières, ils peuvent être en marbre, en parquets ou en plastique.

Le nettoyage de bureau

Les différentes étapes du nettoyage de bureau sont :

  • Dépoussiérer les meubles, les radiateurs et le matériel informatique
  • Aérer les bureaux en ouvrant les différentes fenêtres des locaux
  • Essuyer les meubles, les mains courantes, les surfaces tactiles des ascenseurs
  • Nettoyer les toilettes et les sanitaires
  • Nettoyer les sols avec les produits détergents adéquats

Le nettoyage d’hôtel

Les hôtels doivent respecter des normes d’hygiène spécifiques à ce secteur d’activité. Les hôteliers doivent garantir à leur clientèle une hygiène et une propreté irréprochable et le nettoyage doit être effectué plusieurs fois par jour.
La majorité des hôtels utilisent une auto-laveuse qui permet de laver et de sécher les sols très rapidement. Elle est très pratique pour les halls et les couloirs.

Les agents doivent être équipés d’un chariot de nettoyage qui leurs permettent de déplacer tout le matériel dont ils ont besoin pour nettoyer toutes les pièces et toutes les surfaces.

Les hôtels ont la particularité d’avoir un service de blanchisserie, les chariots doivent être équipés d’un chariot caréné avec couvercle pour pouvoir stocker le linge sales, draps, taies d’oreiller et les couettes.

Le secteur de la blanchisserie est réglementé par les normes RABC, pour Risk Analysis Biocontamination Control system.

Les agents utilisent aussi des aspirateurs pour les sols des chambres et des produits pour nettoyer les vitres.
Une attention particulière est mise sur le nettoyage des vitres et des miroirs et toutes les surfaces transparentes, sur les conduits d’aération et de ventilation, comme le chauffage et la climatisation. Cela permet d’éviter certains dysfonctionnements et de préserver le confort de la clientèle.

Les agents peuvent également intervenir en cas de dégradations des locaux comme les graffitis, ou intervenir après un incendie ou une fin de chantier.

Comment se forme-t-on aux métiers et techniques haute pression en nettoyage industriel ?

Hydrocurage, lavage à très haute pression, pompage de produits dangereux, de produits corrosifs ou inflammables, plusieurs établissements dispensent des formations professionnelles en nettoyage industriel. Le S3C est une certification de compétences.

Albiance apprécie le programme de formation qui associe à la fois les connaissances sur le matériel à utiliser, le camion, la citerne, les flexibles, les accessoires et à la fois la complexité liée aux produits qui vont être utilisés comme les produits chimiques comme les hydrocarbures, les produits acides et basiques. Ces connaissances sont indispensables pour connaître les produits qui peuvent être cancérigènes ou inflammables. Ces métiers sont très porteurs et les entreprises sont à la recherche de main d’œuvre. Ils sont à la fois riches et passionnants. Mais il faut avoir conscience qu’ils comportent un certain nombre de risques.

Ces formations sont là pour apprendre à gérer et à maîtriser tous ces risques pour l’appréhender au mieux sur les sites industriels. Les centres de formation mettent à la disposition des élèves tous les équipements nécessaires, combinaison en kevlar, gants, casques, masque mais aussi les camions et les appareils de nettoyage.

Les métiers du nettoyage industriel sont considérés à raison comme des métiers potentiellement à risque compte tenu du danger encouru. C’est pourquoi la mise en situation réelle est idéale lors de la formation.
Albiance apprécie le programme de formation qui associe à la fois les connaissances sur le matériel à utiliser, le camion, la citerne, les flexibles, les accessoires et à la fois la complexité liée aux produits qui vont être utilisés comme les produits chimiques comme les hydrocarbures, les produits acides et basiques. Ces connaissances sont indispensables pour connaître les produits qui peuvent être cancérigènes ou inflammables. Ces métiers sont très porteurs et les entreprises sont à la recherche de main d’œuvre. Ils sont à la fois riches et passionnants. Mais il faut avoir conscience qu’ils comportent un certain nombre de risques.

Ces formations sont là pour apprendre à gérer et à maîtriser tous ces risques pour l’appréhender au mieux sur les sites industriels. Les centres de formation mettent à la disposition des élèves tous les équipements nécessaires, combinaison en kevlar, gants, casques, masque mais aussi les camions et les appareils de nettoyage.

Les métiers du nettoyage industriel sont considérés à raison comme des métiers potentiellement à risque compte tenu du danger encouru. C’est pourquoi la mise en situation réelle est idéale lors de la formation.

Quels sont les différents métiers en nettoyage industriel ?

Les métiers les plus répandus sont : coordinateur de travaux pour les entreprises utilisatrices ou les opérateurs, chef de bord, techniciens experts pour les entreprises intervenantes et agent de nettoyage industriel. Les compétences de base d’un agent sont de préparer le matériel adapté en fonction de la surface qu’il a à nettoyer. Aérer, désodoriser les lieux pollués, nettoyer le matériel et les équipements, prendre soin de baliser les zones glissantes pour éviter les chutes et les accidents.

Il doit maîtriser des compétences spécifiques sur l’entretien des surfaces et des sols et en particulier les techniques de cristallisation de surfaces, de décapage, de lustrage, de cirage, de grésage, récurage, shampouinage et surfaçage. Il doit être capable de laver des vitres.

Albiance indique que l’agent industriel utilise différents équipements mécanisés comme les auto-laveuses, les machines de nettoyage haute pression, à injection ou a extraction, électromécanique et différentes techniques de lavage mécanisées des sols.

Les innovations dans le nettoyage industriel

Ce domaine évolue rapidement. De plus en plus de clients font appel à des prestataires qui utilisent des produits écologiques respectueux de la planète et de la santé de leur clientèle. Les grossistes et les industriels proposent aujourd’hui aux entreprises de nettoyage des produits plus concentrés avec des actifs plus performants. Ils produisent aussi des systèmes de protection des surfaces à nettoyer pour faciliter l’entretien sur le long terme.

Ils favorisent aujourd’hui des produits d’origine végétale et évitent l’utilisation de produits trop chimiques. La tendance actuelle est de choisir des produits qui n’ont pas été testé sur les animaux. L’idéal est d’utiliser des nettoyants biodégradables avec des packagings qui se recyclent facilement comme le carton par exemple.

Le matériel de nettoyage évolue également, les fabricants produisent aujourd’hui des auto laveuses ou des mono brosses plus larges pour gagner du temps.

Mais également des outils absorbants et performants et des essuies mains en tissus microfibres qui sont plus écologiques et des tissus de textile recyclé.